La Colère (ou ce truc qui nous fait faire n’importe quoi) :

La Colère (ou ce truc qui nous fait faire n’importe quoi) :

La Colère (ou ce truc qui nous fait faire n’importe quoi) :

 

Pourquoi nous mettons-nous en colère ?

 

Parce que nous nous sentons dépassés par la situation, en manque de solution et alors … c’est la panique !!!

 

Notre conscience et notre ego s’emmêlent, notre raison se contredit, nos pensées tissent des justificatifs, nos émotions fusent dans tous les sens, notre rythme cardiaque augmente, notre cerveau est submergé d’adrénaline, notre corps tremble, etc. …

 

Bref, toute notre mécanique fonctionne plein pot dans le but de trouver au plus Vite ...

 

Une So-lu-tion !! Car là, ça ne va pas du tout du Tout du TOUT !!! Alors vite Vite VITE !!!

 

Et comme tout va très viiiite, vous l’aurez compris … nous pouvons facilement nous perdre dans ce méli-mélo d’états de soi. Du coup, c’est la porte ouverte à tout et n’importe quoi.

 

Nous sommes excessifs dans tout !

 

En plus ! Nos paroles et nos comportements alimentent cet état de colère !

 

C’est comme-ci à ce moment là, tout notre être convergeait vers une sorte de mode :

 

« Youpi ! J’sui en colère ! C’est la fête on va tout péter ! »

 

Mode : « Destruction ! »

 

Pourquoi cette colère augmente elle ?

 

En faite, il n’y a pas que « la recherche de solution » (enfin, au début si) …

 

Mais après, il faut un responsable ! Nous passons rapidement en mode (parallèle) :

 

« C’est qui qui va porter le chapeau ? »

 

Ce qui est drôle à observer dans ces moments, c’est la réaction que nous avons lorsque nous nous rendons compte de notre part de responsabilité.

 

Vous savez, cet instant où l’on passe de l’état égotique : « Pas content ! Qui c’est qu’a fait ça ?!? » À celui où nous prenons conscience de notre part de responsabilité : « Ah … Euh … Bon... C’est pas cool. »

 

Et vous remarquerez que le « C’est Moi », arrive "éventuellement" "peut-être" après.

 

De là découlent forcément de nouvelles réactions, amenant la situation à évoluer, soit au positif, soit au négatif.

 

Certaines personnes réagiront en  se disant :

 

« Ah oui ! C’est moi qui ai déconné ! Ok je tâcherai d’être plus attentif à l’avenir ! » (Conscience de sa responsabilité)

 

Et d’autres se diront :

 

« Ah non ! Ce n’est pas possible ?!? Ça ne peut pas venir de moi ?!? C’est forcément un complot … ;) » (Ego orienté victime)

 

Comment sortir de cet état, voir même, comment ne pas y sombrer ?

 

A mon sens, la solution réside en ces 3 mots : 

 

« Recul » - « Acceptation » - « Lâché-prise »

Le Recul :

Nous avons toujours le choix.

Si vous êtes suffisamment attentif et honnête avec vous-même par rapport à ce que vous vivez intérieurement dans ce genre de situation, vous constaterez alors qu’il y a toujours un lapse de temps où vous avez le choix de, soit partir dans la déraison (la colère), soit de prendre du recul.

Certains processus mentaux, émotionnels, ainsi que votre parcours de vie, votre histoire, vont influencer votre décision dite « Spontané », mais qui ne l’est finalement pas, puisque vous avez ce choix qui se présente à vous.

Cette option est en quelque sorte votre intuition qui vous propose de vous enrichir de la situation que vous vivez, plutôt que de vous détruire avec.

 

Changez votre angle de vue. Regardez-vous ! La scène ! Tel un spectateur totalement neutre !

 

Faire UN choix, c’est renoncer aux AUTRES choix.

 

Ce qui signifie qu’en choisissant de vous enrichir, vous renoncez à vous détruire. Et inversement, en renonçant à votre enrichissement vous acceptez de vous détruire.

 

Quel choix faites-vous ?

Je sais bien que c’est facile à dire. Moi-même, il m’arrive encore de tomber dans ces travers. Il m’arrive de me fuir, consciemment ou inconsciemment. Mais croyez moi, ce lapse de temps où nous pouvons décider qu’il en soit autrement, existe bel et bien. Et ce n’est pas si difficile que ça :) 

 

L’acceptation :

Acceptez votre existence dans la situation.

Je vous donne un exemple, avec une situation que j’ai vécu.

J’étais à table avec ma fille de 5 ans, il était midi et elle m’avait demandé si l’on pouvait regarder un dessin animé pendant que nous déjeunions. Ok ! Exceptionnellement pourquoi pas ! J’installe donc mon PC portable sur un tabouret de bar, que je positionne en bout de table (il n’y a pas de TV chez moi). Puis, une fois le programme choisi nous nous asseyons à table et commençons à manger.

Sauf que, ma fille scotche plus sur le dessin animé que sur le contenue de son assiette (logique et d’ailleurs ça m’arrive aussi). Du coup, je lui rappelle régulièrement : « Mange ma poule, ça va être froid. »

Puis à un moment, elle prend son verre d’eau, le porte à sa bouche pour boire un coup, mais sauf qu’au lieu de le reposer sur la table… le regard rivé sur l’écran… elle le lâche au dessus du sol ! Bling !!!! Le verre s’éclate par terre et bien sûr il était plein d’eau !! Des morceaux s’éparpillent de tous les côtés !! Et comme par hasard, c’est à ce moment là que le chien décide de quitter son panier pour demander à sortir !! L’obligeant forcément à passer par LÀ OÙ IL NE FAUT PAS PASSER !!! Aaaaahhh !!!!

Arrêt sur image ! Ou pause si vous préférez.

 

Quels choix s’offrent à moi ?

 

  • Disputer ma fille de 5 ans :

Pour quelle raison ? Qu’est ce que cela apportera ? Suis-je certain qu’en agissant ainsi ma fille comprendra et ne fera plus jamais tomber un verre par terre ? Jusqu’à quel point devrais-je la disputer ? Le coin, une fessé, lui crié dessus, la faire culpabiliser, lui faire peur ?

  • Disputer le chien :

Pour quelle raison ?  Qu’est ce que cela apportera ? Suis-je certain qu’en agissant ainsi le chien comprendra et ne sortira plus jamais de son panier lorsque ce n’est pas le moment ? Jusqu’à quel point devrais-je le disputer ? Le panier, une fessé, lui crié dessus, lui faire peur ?

  • Assumer mes responsabilités :

Qui a accepté de mettre un dessin animé, même à titre exceptionnel ? Moi-même.

Qui a rempli le verre de ma fille ? Moi-même.

Qui a mis le panier du chien là où il se trouve ? Moi-même.

Qui est le parent ? Moi-même.

Qui est l’adulte ? Moi-même.

Qui a manqué d’attention ? Moi-même.

Et des preuves de ce genre je peux en trouver à la pelle avec un peu d’honnêteté.

 

Partant de ce constat, j’ai donc choisi de ne pas me mettre en colère. Il est évident que ça n’avait aucun sens !

J’ose croire que vous êtes d’accord avec moi ;)

Alors, je me suis levé tout de suite pour prendre le chien dans mes bras, tout en disant à ma fille :

« Ce n’est pas grave, c’est un accident, ça arrive. Reste bien sur ta chaise, continue de manger, je nettoie et je reviens. »

J’ai mis le chien dehors, j’ai nettoyé et lorsque j’ai rejoins ma fille à table, celle-ci m’a dit : 

« Je suis désolée papa, je n’ai pas fait attention, c’est parce que je regarde le dessin animé du coup ça me gêne pour me tenir bien à table. »

Je lui ai demandé si elle préférait qu’on regarde la suite après mangé, et elle m’a répondu oui.

Résultat :

Cette situation vécue sans colère, nous a été enrichissante pour tous les deux. Je suis resté cohérent avec mes valeurs, mes principes et exemplaire pour ma fille. Nous avons donc terminé notre déjeuné dans la joie et la bonne humeur !

Et l’exemple de comportement que j’ai présenté à ma fille, lui sera bien plus utile dans sa Vie qui si j’avais explosé de colère en me transformant en victime de l’Univers.

 

Le lâché-prise :

Ne vous accrochez pas à cet état qui vous submerge, observez le naître et disparaitre. Vous ne pouvez pas tout savoir, tout connaître, sinon apprendre n’aurait pas de sens et votre Vie elle-même perdrait son sens.

Puisque chaque instant est unique, puisque la vie est en constante évolution, en constant changement. C’est à vous seul qu’appartient le choix de vivre ou de subir Votre Existence.

Cela n’empêche pas de vivre et ressentir des émotions d’intensités diverses. Cela revient juste à considérer ce que l’on veut nourrir chez Soi, avec ce que l’on vit en Soi.

 

Une question que je me pose régulièrement :

 

« Quelle attitude dois-je adopter pour obtenir le résultat souhaité ? »

 

Afin de vous décharger, de vous libérer de cette colère qui parfois vous ronge, Vous et Votre Environnement ! Faites quelque chose de positif et de constructif pour évacuer cette énergie, pour libérez votre colère sans la subir (sinon c’est pire ;)) :

Promenez-vous en forêt, marchez, courez, faites du vélo ! Entre amis ou en famille !

Faire du sport, même quelques pompes ou squats au moment où vous sentez que la colère monte en vous, mais que vous n’arrivez pas à la maîtriser !

Chantez, racontez une histoire drôle, tournez-vous en dérision !

Testez des trucs, tout ce qui vous passe par la tête, du moment que c’est positif !

Et surtout, exprimez ce que vous ressentez en « Je », toute en étant attentif à votre responsabilité dans ce que vous vivez et à ne pas vous transformer en victime.

 

Le seul frein que vous rencontrez, c’est vous-même. La aussi c’est un choix !

 

Osez vous dépasser ! Osez être heureux ! Osez Vivre Votre Vie !

 

Bien à vous !

 

Fred.

23/02/2021

Les Lois de l'Univers

Dans cet article je vous parle des Lois de l'Univers qui guident notre Vie. Bonne lecture !

Qui suis-je ?

Dans cet article je vous raconte un peu de mon histoire, de qui je suis et d'où je viens, comment j'en suis venu à être présent sur internet, etc.

Réalisé avec Formator.io